Les artistes de la semaine #1

On est vendredi, il est donc temps de vous faire un petit récapitulatif des artistes que l’on a mis en avant cette semaine, et de vous expliquer nos choix !

Agnes Obel

« Pourquoi j’ai choisi Agnes Obel ? Eh bien, quand j’ai passé les épreuves du bac, j’étais complètement paniquée, j’arrivais devant la salle avec 30 minutes d’avance, tremblante. J’écoutais quelques titres de Philharmonics, je me sentais détendue, au meilleur de moi-même, et j’ai eu le bac mention bien. Merci Agnès ! » – Lou

Agnès Obel est une artiste danoise qui a sorti son premier album Philharmonics en 2010, par la suite elle a reçut de nombreuses récompenses pour son travail comme un disque d’or, le prix European Border Breakers Awards 2012, puis elle remporte la majorité des prix musicaux aux Danish Music Awards : Meilleur album, Meilleure sortie Pop, Meilleure nouvelle artiste, Meilleure interprète féminine et meilleur auteur-compositeur… Avec ce palmarès nous espérons que vous êtes déjà en train d’écouter Riverside !

Selah Sue

« J’ai choisi Selah Sue car mon frère est un très grand fan, au fait je lui ai fait un clin d’oeil de l’autre côté de la Méditerranée ! » – Rayane

Selah Sue nous vient de Belgique, son premier album est sorti en 2012 et le second, Reason a vu le jour en 2015. Selah Sue c’est une blonde aux yeux bleus avec un coffre digne d’une grande diva merveilleusement talentueuse : « Je crois que ma voix est un don. Je n’ai jamais pris de cours de chant. Je suis née avec elle. J’ai la chance de bénéficier de solides cordes vocales, et aussi d’une bonne oreille ». La chanteuse est depuis sa plus tendre enfance à l’écoute des différents univers musicaux, elle affectionnera particulièrement le style de Lauryn Hill et Erykah Badu, et cela se fait ressentir dans ses titres.

Ça rentre dans la tête, ça donne envie de danser et de chanter :

« It’s a dark road on the other side,
Don’t you see I’m alone without you,
All the walls start coming down,
Can’t you see I’m alone without you,
Spend an eternity,
Missing what used to be,
I hope you remember me at night,
Love has forsaken me,
The day you abandoned me, 
Save you remember me to start. »

Dookoom

« J’ai choisi Dookoom parce que d’une, ils sont en tournée avec nous en ce moment, et aussi parcequ’ils représentent ce que j’aime dans le hip-hop aujourd’hui, à savoir cette urgence, ce côté revendicatif, crade, agressif et inventif. J’espère ne pas les rater sur leur tournée européenne. » – Xavier

Nous allons maintenant voyager en Afrique du Sud ! Dookoom est un groupe provocateur, militant contre le pouvoir économique démesuré des blancs en Afrique, les chanteurs ont notamment eu des soucis avec AfriForum, une association pour les droits civils de la population blanche, qui a demandé que les morceaux soient retirés de YouTube. En effet leurs titres Larney, Jou Poes signifie Hé Patron, Va Te Faire Enculer, est volontairement provocateur !

C’est provoc’, c’est original, c’est visiblement lugubre, mais Dookoom crie des vérités se doivent d’être écoutées.

David Bowie

« Tout d’abord, j’ai choisi David Bowie car j’aime beaucoup sa musique, tout simplement, et que c’est un symbole : une légende, un précurseur. Avec 50 ans de carrière, il représente les changements, la réinvention et l’originalité autant par son style vestimentaire que par son style musical. » – Océane 

Chez RhoneRunner, jeudi on a rendu hommage à une grande figure de la musique. Sa voix a fait le tour du monde, et son univers séduit toutes générations ! Une preuve ? Quand Océane nous a dit qu’elle pensait à David Bowie pour l’artiste du jour le visage de Xavier s’est illuminé !

David Bowie est un emblème dans de nombreux univers : Glam Rock, saoul/funk, cinéma … C’est compliqué de résumer sa vie en quelques lignes, il y a tant de choses à dire sur la vie d’un artiste complet, alors on vous propose d’écouter Hunky Dory (cliquez sur le lien), ça y est, vous entrez dans le monde d’une légende !

Coldplay et Beyoncé

« J’ai choisi Coldplay et Beyoncé en ce vendredi matin, car j’ai le sourire étant donné que dans quelques heures nous sommes en week-end, et j’ai moi aussi voulu rendre hommage au week-end ! » – Rayane

Le morceau Hymn For The Weekend est un mélange réussit entre la sublime voix de Beyoncé, et le style décalé de Clodplay qui ne cesse de nous séduire, et surtout qui a le don de nous donner envie de bosser le vendredi à 9 heures !

Allez, ou que vous soyez, chanter à tue-tête ! :

« So drink from me, drink from me,
We’re on a symphony,
Now I just can’t get enough,
Put your wings on me, wings on me,
When I was so heavy,
We’re on a symphony,
When I’m lower, lower, lower, low »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *